Camping du Braou
bouton bas de page

Huitres du Bassin d’Arcachon

Sur le Bassin d’Arcachon, le tourisme est la principale activité qui assure suffisamment de revenus pour l’économie locale. On trouve, en seconde position, l’ostréiculture. De nombreuses familles vivent grâce à l’élevage des huîtres. D’ailleurs, la région est connue pour la qualité supérieure de sa production.

Mais plus qu’un moyen de survie, l’ostréiculture sur le Bassin d’Arcachon est une activité millénaire et un véritable mode de vie. Si vous êtes de passage pour les vacances, vous pourrez plonger dans des milliers d’années d’histoire, tout en dégustant les meilleures huîtres dans les meilleures cabanes à huîtres de France.

Avant d’y aller, pensez à réserver votre séjour dans le camping du Braou. Il est tout près des restaurants les plus connus de la région (une moyenne de 25 minutes).

L’histoire de l’ostréiculture arcachonnaise

Les premières activités ostréicoles du Bassin d’Arcachon auraient eu lieu durant l’époque gallo-romaine selon certains écrits historiques, soit entre 486 et 52 avant notre ère. On trouvait essentiellement des huîtres plates, également appelées “gravettes”.

Le lancement officiel de l’activité en France

Il a fallu attendre 1849 pour qu’une exploitation en bonne et due forme commence sur le Bassin d’Arcachon. D’ailleurs, c’est à cette époque que les premiers parcs ostréicoles ont été créés dans l’Hexagone. En 1865, la technique de “chaulage” a été mise au point par le maçon arcachonnais, Jean Michelet. Elle a permis de simplifier le détroquage des huîtres.

Les spécificités des huîtres du Bassin d’Arcachon

Plus qu’une manière de s’alimenter, la dégustation des huîtres est une philosophie. La particularité des produits arcachonnais réside dans leur saveur unique. Peu importe leur calibre, elles sont charnues et affichent un goût prononcé. Les huîtres du Bassin d’Arcachon sont de couleur verte.

La région compte 23 ports ostréicoles pour l’élevage des huîtres : la Hume, La Teste, l’Audange, l’Arès, l’Andernos… et bien d’autres.

Une ostréiculture pas comme les autres

L’autre spécificité qui distingue les produits arcachonnais se trouve dans les techniques d’ostréiculture. Les parcs mentionnés sont installés dans des crassats. Ce sont des gisements naturels qui dépendent des marées.

Pour récolter les huîtres, les ostréiculteurs observent minutieusement les mouvements de marées, ce qui leur permet, aussi, de superviser la croissance des coquillages. La sédimentation est directement déterminée par la force des marées. Pour rappel, il s’agit d’un processus à travers lequel des particules de matière arrêtent, progressivement, de se déplacer. Elles se réunissent alors en couches. Ce phénomène naturel a une grande influence sur les planctons des mers. Ces derniers constituent la base de l’alimentation des huîtres.

Dégustation des huîtres : les meilleures cabanes de la région

On vous a sélectionné six cabanes à huîtres proches du Camping du Braou. Il y a la Cabane 157 – EARL Fleurs d’Écume. Elle est à 29 minutes seulement de l’établissement (26,4 km). Vous avez aussi la Cabane 301 qui n’est qu’à 22 minutes du camping (16,4 km). Voici les quatre autres restaurants que vous devez absolument découvrir :

  • La Cabane à Ludo : à 21 minutes du camping (16,0 km)
  • L’Huître Papillon : à 22 minutes du camping (16,4 km)
  • Monsieur Nicolas COURBIN « La Baraque à Huîtres » : à 22 minutes du camping (16,4 km)
  • Le Tatch : à 37 minutes du camping (37,7 km).

Tous ces établissements proposent les huîtres fraîches et authentiques de la région. Ainsi, vous passerez de vrais moments de bonheur et de gourmandise à partager avec toute la famille et vos proches.

Menu